Gaspard Daigle

Contrebasse

Contrebasse.jpg

Originaire de Lévis, Gaspard débute ses études en contrebasse en 2007 dans la classe de Jean Michon au Conservatoire de musique de Québec. Tout au long de son parcours, il a l’occasion de se perfectionner auprès de grands maîtres tel que François Rabbath, Paul Ellison et Ali Azdanfar lors de stages au Domaine Forget. En plus d’avoir pris part à l’Orchestre de la Francophonie en 2014 et à l’Orchestre d’Orford Musique en 2016, il joue régulièrement au sein de différents ensembles : l’Orchestre Symphonique de Québec, l’Orchestre symphonique de la Côte-Nord, l’Ensemble contemporain de Montréal, l’Orchestre symphonique de Sherbrooke. En 2015, il termine sa maîtrise en obtenant le prestigieux prix avec grande distinction et joue en tant que soliste avec l’orchestre du conservatoire de musique de Québec, donnant en première canadienne le Concerto no.2 pour contrebasse et orchestre de Frank Proto. 

 

Ayant un grand intérêt pour la création d’œuvres nouvelles et la musique de chambre, Gaspard a fait partie des éditions 2016 et 2017 du Laboratoire de musique contemporaine de Montréal, du Toronto Creative Music Lab également en 2017, ainsi que du stage d’improvisation de Orford musique. Il a par ailleurs participé à la création de pièces dont plusieurs ont été écrites à son intention : le duo Axon du new-yorkais Taylor Brook, Nous, et la gravité du compositeur lévisien Émile Couture et Sépulcre, une pièce pour contrebasse seule de la montréalaise Keiko Devaux en sont quelques exemples. 

 

Gaspard occupe également depuis 2016 le poste de contrebasse solo à l’Orchestre symphonique de l’Estuaire à Rimouski.